Le noir et le blanc

Album des membres – Jacques Marchandise

Synonyme aujourd’hui pour certains d’une représentation passéiste de la photographie,  le noir et blanc, à l’origine, était le seul moyen de faire apparaître des images photographiques. Puis elles se teintaient avec le passage du temps pour donner des photos jaunies qui remplissaient des boîtes en fer et se racornissaient. La découverte du procédé fût fantastique. Revoir les premières photos qui ne sont pas si vieilles est passionnant, comme les premier films.

Pour les plus vieux d’entre nous, la photographie a commencé par le noir et blanc dans un labo de salle de bain, magique, sous la lampe inactinique. A l’heure d’Instagram, on pourrait nous assimiler à des dinosaures. J’en fait partie. Poursuivre ce chemin parallèle au courant de la couleur remplissant désormais nos écrans, nous ramène à nos jeunes années, même si l’ordinateur a remplacé l’agrandisseur trônant aujourd’hui comme une relique Art Déco dans un coin (car on a du mal à s’en séparer). 

Outre la nostalgie, certains ne jurent encore que par elle, y trouvant une certaine classe, une expression particulière, une force. Il n’en demeure pas moins que cela reste un sujet difficile. Pratiquer le noir et blanc suppose, à mon sens, de penser noir et blanc, dès la prise de vue. Le top étant pour moi de réussir une belle photo qui soit belle en couleur, et en noir et blanc. C’est très rare.

Sans être un spécialiste  de la question, je prends plaisir à  “faire du noir et blanc”,  sans m’y contraindre toutefois, et selon le sujet qui se présente. J’essaye de m’améliorer. Je n’aurai donc jamais fini d’apprendre. Je trouve mon maître à chaque page internet que je consulte (ou peut-être bien parmi vous). C’est tout autant frustrant que motivant.

Je mets dans cet album quelques photos de sujets divers, sans ordre particulier car j’ai renoncé à l’ordre et aux ordres.

Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire et de regarder les photos.

Bien amicalement

  Jacques

Rendez-vous sur joomeo : albums des membres Vous devez vous connecter pour accéder à Joomeo 

6 réflexions sur « Le noir et le blanc »

  1. Il y a de vraies pépites dans ce dossier ! Les lumières sont très attrayantes et les traitements N&B joliment effectués.
    Je remarque aussi que les lumières se distinguent différemment au travers de tes différents boîtiers.
    On arrive presque à deviner avec lequel de tes boîtiers les photos ont été prisent, et cela, en deuxième lecture.
    Je vois de la douceur et de la profondeur dans tes noir et blanc! C’est joliment réalisé.

    Ma rétine d’occase te remercie.

    😉

  2. Il y a l’ampoule rouge, la trouille que quelqu’un allume la lumière de la cave ou de la SDB. Il y a cette cuve avec ces odeurs des produits, la goutte de liquide vaisselle pour la longue bande de négatifs, les multiples expositions avec l’agrandisseur, le révélateur, le fixateur, les pinces, les pinces à linge et la ficelle qui traverse la pièce ou le miroir qui se voit collé une photo sur sa face.
    Le XXIè siècle est le siècle de la souris ! Tout ce qui est dit précédemment au bout d’une souris ! Quelques clics seulement…. le temps change, les temps changent.
    Le noir et blanc me projette toujours un peu en arrière.
    De beaux clichés dans cette balade photographique !

  3. La couleur, c’est une teinte, une saturation et une luminosité. Photographier en noir et blanc, c’est supprimer deux paramètres pour ne voir que les ombres et les lumières et aucun rattrapage possible. Je fais peu de noir et blanc, car mes photos ressemblent le plus souvent à du grisou un peu fade.
    Bravo pour cette série qui montre ta maîtrise du sujet. Je vais me la garder comme source d’inspiration.

  4. Le N&B c’est de la création en soi car sauf à être privés de cônes dans la rétine (l’achromatie) , on voit en couleur. Drôle de façon de voir le monde donc mais c’est tellement beau quand c’est bien fait. Joli travail des lumières, tonalités, contrastes, qui permet de mettre en valeur les paysages, les géométries, les formes, de rendre des ambiances. Pas évident à maîtriser et en plus le prévoir à la prise de vue … tout un art.

Laisser un commentaire