La plage retrouvée

Album des membres – Patrick Lecouffe

Patrick nous propose un parcours en noir et blanc, dans un espace enfin libéré de certaines contraintes liées au confinement. 

Voici son introduction : 

2020, année de merde.

Une date : le 28 novembre, la porte de notre prison s’entrouvre et le rayon de notre liberté passe à vingt kilomètres. Quatre cents fois plus d’espace, comment se plaindre ?

Surtout que dans ces mille deux cent cinquante-six kilomètres carrés il y a Étel, la Trinité-sur-mer, Carnac, Locmariaquer… Les plages.

Un samedi matin de novembre, marée basse, avec un soleil de circonstance, assez bas pour créer de belles ombres sur les ridules du sable.

Je m’attendais à un monde fou, digne des mois d’été, mais les Bretons ont sans doute préféré « voir du monde » dans les centres commerciaux pour faire leurs courses de Noël. 

Tant mieux, ma camarade et moi-même étions presque seuls à profiter de la plage de Locmariaquer avec son air vivifiant et re-moralisant.

Comme vous le constaterez, en ce moment je ne fais quasiment plus que du noir et blanc. J’ai acheté par erreur une carte SD N&B … et je me suis pris au jeu !

Rendez-vous sur joomeo : albums des membres / Vous devez vous connecter pour accéder à Joomeo 

9 réflexions sur « La plage retrouvée »

  1. Hey voici un œil bien différent de la plage même en mode dé-confinée !

    De mon côté, j’y vois une ambiance de fin du monde et des monstres marins en mode science fiction.
    Quand l’on ne trouve plus de cartes SD couleur, il faut bien se rabattre sur les cartes noir et blanc. Tu les as pris en combien d’asa tes cartes 🤣?
    Étonnante vision

  2. Le regard sur les 25 photos passe vite. Aussi vite que le temps qui pourtant paraît suspendu dans ta série. “Ô temps, suspend ton vol” disait le poète. On pourrait prêter cette formule au photographe. Je vois également un lointain si proche de nous. (Oui, tu l’auras compris, j’aime le paradoxe et la contemplation).
    Et ces photos d’huîtres sans vie et qui continuent de parler…
    Belle divagation.

  3. C’est une très belle série noir et blanc, sur le thème de la (re)découverte. De la (ré)exploration je dirais, je me prête bien volontiers au regard joueur du photographe avec les lignes de fuite, ces cailloux Alien, ces coquillages au regard louche, et après les dunes, l’oasis d’er Hourel. Dépaysement garanti à portée de pataugas. Superbes compositions. Même avec une carte SD bridée🤣, il dépote bien ton Pentax.

  4. Oui, Locmariaquer était bien paisible ces derniers jours. On aurait pu s’y rencontrer. J’y ai déconfiné mon boitier. J’avoue que 3h ce fût juste. Le Noir et blanc comme issue d’une erreur, marrant (Issue, erreur). Je ne savais même pas qu’on vendait des cartes SD N&B, c’est une blague ?
    Enfin, faire des photos c’est ce qui compte, qu’importe le flacon….
    Ton petit tour nous donne un peu d’air, bravo.
    Pourvu qu’il incite d’autres membres à présenter leur dossier.

Laisser un commentaire