Instantanés grecs

Album des membres – Jacques Marchandise

La photo de rue est un genre photographique a part entière, auquel Jacques a décidé de s’attaquer. Il nous explique sa démarche :

j’aime la photo de rue prise sur le vif, ce qui pour moi est très difficile et demande une entière disponibilité (sous-entendu, être libre et pas forcément accompagné), ce qui est rarement le cas en vacances. 

L’exercice suppose d’être près, réactif et attentif à tout. C’est donc fatigant. Il faut avoir préréglé ses appareils, lesquels doivent être assez discrets. Souvent j’ai un boîtier autour du cou et l’autre appareil plus petit à la main et je shoote au jugé, espérant que le cadrage sera correct. Il y a du déchet, mais avec un peu d’expérience on y parvient tant bien que mal. 

Parfois la mise au point n’est pas top mais si le message passe, c’est déjà ça.

J’utilise le Fuji X100T et le Ricoh GR3, équivalent 35 mm, et 28 mm. Deux APSC légers. Je n’emmène plus mes gros boîtiers en vacances.

J’ai encore beaucoup à pratiquer et je n’arriverai certainement jamais à égaler les as de la street photographie, mais j’y prends plaisir et c’est ce qui compte. 

Amicalement,

Jacques

Rendez-vous sur joomeo : albums des membres Vous devez vous connecter pour accéder à Joomeo 

2 réflexions sur « Instantanés grecs »

  1. Voici une pratique photographique forte intéressante et qui montre une autre façon de traiter la photo de rue. Sur le vif comme tu le dis ce sont des instantanés de vie, la vie des gens tout simplement.
    Merci pour nous avoir présenté ta vision des choses et de jolies îles hellénique loin des clichés très et trop touristique.

Laisser un commentaire