Déambulation nocturne

Album des membres – Michel Garabédian

Michel nous enverrait-il balader?

Effectivement, mais bien amicalement ! Il nous envoie dans la ville, le soir, là où ses lumières éclairent la nuit … Une promenade pas sombre du tout, pleine de couleurs et de surprises.

 

 Michel nous explique :

La nuit est faite pour Vannes intra muros ; très peu d’automobiles et très peu de passants, c’est une ville plutôt calme, propice à la « déambulation photographique ».

Habitant tout près du centre ville, j’aime traverser, avec l’œil de mon Sony hybride, les vitrines illuminées des commerçants et aussi passer derrière les fenêtres des habitants de façon très indiscrète pour certains.

Suis-je un voyeur ? oui, certainement ; prendre une photo n’est-ce pas du voyeurisme ? d’ailleurs pour ne pas être vu il suffit de fermer un volet ou de porter un masque, et c’est de rigueur aujourd’hui.

Grâce à la période de Noël, les vitrines sont souvent bien décorées. Je voulais m’en tenir à ce thème mais je n’ai pu m’empêcher de déborder sur ce que j’aime le plus, la photo de rue de nuit.

Contrastes de lumière et de couleurs et ambiance sereine,

Vive la nuit !

Michel

Vous devez vous connecter pour accéder à Joomeo

8 réflexions sur « Déambulation nocturne »

  1. Ces photographies prouvent qu’il y a là un délit d’initié ! En effet, comment se fait-il que ce célèbre photographe, Michel G ex trésorier, figure incontournable du CA, ait eu le nez de photographier Vannes la nuit juste avant le couvre-feu ? Qui l’a informé ? Quels sont les méandres de ce délit d’initié ? Quels jeux de pouvoir et quels lobbys ? Quelles valses des limousines avec chauffeurs dans les hôtles particuliers d’officines plus ou moins secrètes ? Envoyé spécial nous éclaira-t-il sur cette sombre affaire ? Elise, au secours !!

    Blague à part. Belle déambulation et belle idée. Il y a de véritables perles dans cette série claire-obscure. Un voyeurisme tout en pudeur mais nimbé d’une curiosité de bon aloi. C’est un beau travail qui mérite d’être augmenté et revu !

    1. Ma pudeur naturelle m’interdit de répondre au commentaire dithyrambique de maitre Jérôme.
      Mais je ne peut que me poser cette question : pourquoi tant de haine alors que je ne suis qu’un membre lambda du club photo, retraité de la vie politico-syndicalo-intellectuélo, mais grand collectionneur de timbres- poste neufs et oblitérés !
      Maitre Jérôme, je retire tout ce que j’ai pu dire sur ton matériel photographique et je te prie très humblement de ne rien rapporter à Élise.
      PS: j’espère une ouverture rapide du “buveur de lune” pour une explication virile mais de bon aloi.

Laisser un commentaire