Visite guidée

Album des membres – Joëlle Thomas

On visite un musée pour les œuvres qui y sont exposées, bien entendu. Mais on peut aussi s’attarder sur ses visiteurs ! Un point de vue plein de sensibilité que nous fait partager Joëlle :

En ces temps compliqués et confinés durant lesquels le monde de l’art et de la culture est particulièrement malmené, j’ai eu envie de vous inviter à me suivre dans quelques unes de mes visites de musées parisiens entre 2017 et 2020.

Certains d’entre vous connaissent déjà mon attirance pour la photo de rue et la photographie humaniste.

Cette passion m’accompagne jusque dans les musées.

Et malgré le plaisir et l’intérêt que j’ai à découvrir et contempler les œuvres exposées, je me laisse volontiers distraire ou émouvoir par les visiteurs qui m’entourent, par le regard qu’ils portent sur ces mêmes œuvres d’art ou par leur détachement.

Et bien que le regard soit certaines fois « absent » de ces photos prises de dos, je le devine ou l’imagine… il m’amuse parfois et bien souvent me touche à travers une posture, une attitude…

Joëlle Thomas
Vous devez vous connecter pour accéder à Joomeo

 

6 réflexions sur « Visite guidée »

  1. Une façon originale de visiter les musées. J’aime vraiment beaucoup le regard que tu portes sur ces visiteurs pas toujours concentrés sur les œuvres présentées.
    Certaines m’ont vraiment sourire, à l’image de la 17 ou le monsieur semble passionné par le mur blanc face à lui 🙂
    Bravo. Travail très inspirant.

  2. Une belle randonnée dans l’écosystème des visiteurs de musée : je dirais presque un safari qui respecte l’environnement des œuvres et leurs admirateurs. Art de l’affut, de l’anticipation, patience, regard 360, maitrise de la lumière pas toujours facile et du second degré : il faut plein de qualités pour réussir cette famille de photo de rue “hors rue”. Bravo.

  3. Un oeil qui furète, qui s’attarde, qui décode sans jamais se départir d’un certain humour autour quelques personnes prises en flagrant délire de comique de situation. Pourtant on ne sent jamais de moquerie. On ne voit pas non plus la volonté de montrer des travers, ici pas de “bashing” mais un oeil qui pétille de tendresse pudique. Il y a dans cette série de quoi se réjouir, et plus encore ces temps-ci !

  4. Quel coup d’œil !
    Intéressante déambulation dans les galeries parisiennes au milieu des œuvres d’art.
    Je trouve très aboutie la composition de ces images et le choix souvent judicieux de la colorimétrie qui y est associée.
    J’y ai vu aussi beaucoup d’humour merci pour tout cela.

Laisser un commentaire